Nous sommes actuellement le 12 DĂ©c 2019 23:44

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’étĂ© ]




 Page 2 sur 2 [ 39 messages ]  Aller Ă  la page PrĂ©cĂ©dent  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: 2012, la fin du cauchemar pour Florence Cassez ?
MessagePubliĂ©: 11 FĂ©v 2013 12:29 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Oct 2002 02:00
Messages: 4735
Localisation: 37
lechtiblouré a écrit:
Ils se sont enfoncés tout seul dans le mensonge dés le début, aprés difficile de déméler le vrai du faut aprés ça.

Et c'est vrai aussi pour Vallarta, son ancien petit ami, dont il est à peu prÚs impossible de juger de la culpabilité. En fait, son dossier est aussi quasiment vide, à l'exception de ses "aveux" (sous la torture).


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 2012, la fin du cauchemar pour Florence Cassez ?
MessagePubliĂ©: 11 FĂ©v 2013 17:13 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Oct 2002 02:00
Messages: 4735
Localisation: 37
lechtiblouré a écrit:
Meme si les aveux avaient étés obtenues normalement, comment le savoir et le croire, comment connaitre le vrai du faux dans tout ça.

Il y a quand mĂȘme les tĂ©moignages des voisins Alma Delia Morales et Ángel Olmos, qui avaient un double de la clĂ© de la cabane oĂč ont Ă©tĂ© "dĂ©livrĂ©es" les victimes, et qui n'y avaient rien vu d'anormal deux jours auparavant. Par contre, ces tĂ©moins ont remarquĂ© le remue-mĂ©nage de la police dans le ranch de Vallarta au cours de la nuit du 8 au 9/12, juste avant "l'arrestation" fictive et tĂ©lĂ©visĂ©e de Cassez et Vallarta (arrĂȘtĂ©s effectivement le 8 au matin en un autre endroit, sur une route). Curieusement, les tĂ©moignages de ces voisins, pourtant actĂ©s dans le dossier, n'ont pas Ă©tĂ© retenu par les juges, sans aucune explication, et aucune enquĂȘte complĂ©mentaire n'a Ă©tĂ© effectuĂ©e...
Cela permet d'approcher un peu ce qui s'est effectivement passé...


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 2012, la fin du cauchemar pour Florence Cassez ?
MessagePubliĂ©: 14 Mars 2013 09:16 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Oct 2002 02:00
Messages: 4735
Localisation: 37
Le président de la Commission nationale des droits de l'homme du Mexique a annoncé hier, lors d'une conférence de presse, le dépÎt de plaintes judiciaires et administratives contre 21 policiers et fonctionnaires pour les probables délits et fautes administratives commises dans le cadre de l'affaire Florence Cassez.

Le but de ce dĂ©pĂŽt de plainte est de dĂ©terminer les responsabilitĂ©s attribuables Ă  chacun des fonctionnaires mentionnĂ©s, en particulier dans la mise en scĂšne, contraire Ă  la rĂ©alitĂ©, organisĂ©e le 9 dĂ©cembre 2005 dans un ranch des environs de Mexico de la prĂ©tendue arrestation en direct devant les camĂ©ras de tĂ©lĂ©vision de la Française et de son ex-compagnon Israel Vallarta, ainsi que la libĂ©ration de 3 otages. En rĂ©alitĂ© Cassez et Vallarta avaient Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©s la veille sur une route.

Parmi les fonctionnaires impliquĂ©s, et citĂ©s seulement par leur titre, figurent Genaro Garcia Luna, Ă  l'Ă©poque directeur gĂ©nĂ©ral de l'Agence fĂ©dĂ©rale d'investigation (AFI), responsable de l'opĂ©ration, et Luis CĂĄrdenas Palomino, Ă  l'Ă©poque chef de l'UnitĂ© des recherches de l'AFI, ainsi que le directeur gĂ©nĂ©ral des enquĂȘtes policiĂšres et le directeur des opĂ©rations spĂ©ciales.


On peut espĂ©rer que l'enquĂȘte qui va ĂȘtre menĂ©e suite Ă  ce dĂ©pot de plainte Ă©claire quelques points obscurs du dossier :
- les otages Ă©taient-ils effectivement dĂ©tenus au ranch, et dans ce cas, pourquoi les a-t-on laissĂ©s 24 heures dans leur prison avant de les libĂ©rer, alors que Cassez et Vallarta Ă©taient dĂ©ja arrĂȘtĂ©s ?
- si les otages étaient déjà libérés par ailleurs (hypothÚse la plus probable), pourquoi avoir "couvert" leurs vrais ravisseurs, et que leur a-t-on promis pour "jouer" dans la reconstitution télévisée ?


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 2012, la fin du cauchemar pour Florence Cassez ?
MessagePubliĂ©: 19 Mars 2013 15:01 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Oct 2002 02:00
Messages: 4735
Localisation: 37
Voici un lien vers un article apportant des compléments intéressants sur l'affaire.

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique/affaire-cassez-enquete-sur-trois-hommes-et-un-mystere_1232051.html

On y notera l'affirmation d'Eduardo Margolis, un des principaux protagonistes de cette affaire, affirmant détenir des preuves de la culpabilité de Florence Cassez. Cette affirmation est une constante dans de nombreuses déclarations d'officiels mexicains qui détiendraient des preuves "irréfutables", mais qu'ils gardent jalousement secrÚtes, ayant préféré asseoir le dossier de l'accusation sur des preuves grossiÚrement fabriquées plutÎt que sur ces "vraies preuves". Il est à noter que cette intox a marché durant les premiÚres années de l'affaire (2005 à 2008), puisque l'ambassadeur et le consul de France de l'époque, persuadés de la culpabilité de Florence Cassez, n'ont pas bougé le petit doigt pour tenter de faire avancer les choses, ce qui a abouti sur sa premiÚre condamnation à 96 ans de prison.


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 2012, la fin du cauchemar pour Florence Cassez ?
MessagePubliĂ©: 19 Mars 2013 19:55 

Inscrit le: 18 Mars 2004 01:00
Messages: 11
Localisation: Versailles
surfeur51 a Ă©crit:
On y notera l'affirmation d'Eduardo Margolis, un des principaux protagonistes de cette affaire, affirmant détenir des preuves de la culpabilité de Florence Cassez...

Et si c'Ă©tait vrai, est-ce qu'elle pourrait ĂȘtre rejugĂ©e ?


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 2012, la fin du cauchemar pour Florence Cassez ?
MessagePubliĂ©: 19 Mars 2013 22:35 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Oct 2002 02:00
Messages: 4735
Localisation: 37
Prune99 a Ă©crit:
Et si c'Ă©tait vrai, est-ce qu'elle pourrait ĂȘtre rejugĂ©e ?

En toute honnĂȘtetĂ©, je ne sais pas trop ce qui pourrait se passer. Mais je vois mal, aprĂšs l'abandon de toute charge par la Cour SuprĂȘme, le Mexique relancer une procĂ©dure, et encore plus mal la France extrader une ressortissante dans une telle situation.

Encore faudrait-il que les preuves soient irréfutables, ce qui me semble d'une probabilité proche de zéro. Si ces preuves existaient, je pense que le Mexique les aurait sorties quand l'état français a commencé à prendre l'affaire en main, et a fortiori au moment de la crise diplomatique liée à l'annulation de l'année du Mexique.

Il est Ă  noter que le dossier ne comporte d'ailleurs pratiquement aucune preuve "scientifique", validĂ©e par expertise. Tous les rares Ă©lĂ©ments de ce type (l'expertise de la tĂąche de naissance d'Ezequiel Elizalde prouvant qu'il a menti, les marques de torture sur le corps de Vallarta, et les expertises vocales dĂ©montrant que Vallarta n'est pas celui qui appelait les proches des victimes d'enlĂšvement pour rĂ©clamer les rançons) sont, au contraire, de nature Ă  prouver l'innocence de Cassez. Le seules charges retenues contre elle sont des tĂ©moignages sujets Ă  caution. Si ces nouvelles "preuves" existaient, elles devraient ĂȘtre sĂ©rieusement examinĂ©es avant de pouvoir ĂȘtre prises en compte.


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 2012, la fin du cauchemar pour Florence Cassez ?
MessagePubliĂ©: 07 AoĂ»t 2013 09:37 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Oct 2002 02:00
Messages: 4735
Localisation: 37
Alors qu'au Mexique la majoritĂ© de l'opinion publique continue de penser que Florence Cassez est coupable et n'a Ă©tĂ© libĂ©rĂ©e que pour vice de forme (en fait les attendus de la Cour SuprĂȘme dĂ©montraient l'absence totale d'Ă©lĂ©ments Ă  charge), le journaliste mexicain JosĂ© Reveles a publiĂ© un livre de 313 pages oĂč il dĂ©montre point par point que tout a Ă©tĂ© fabriquĂ© : les faits, les otages, l'existence et le nom du gang du Zodiaque, rien n'a existĂ©. Tout est parti d'une vengeance d'Eduardo Margolis, en conflit professionnel avec le frĂšre de Florence, et en rivalitĂ© amoureuse avec Israel Vallarta, qui s'est servi de ses liens avec le chef de la police, Genaro Garcia Luna, en mal de rĂ©sultats, pour arriver Ă  ses fins. Ensuite, le gouvernement de Calderon s'est servi d'une affaire largement mĂ©diatisĂ©e pour renforcer une propagande Ă©lectorale sĂ©curitaire dans un pays minĂ© par les enlĂšvements, la drogue et la corruption.

Ce livre n'est malheureusement disponible qu'en espagnol, mais ceux qui veulent en savoir plus peuvent le trouver sur Amazon.
Image


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 2012, la fin du cauchemar pour Florence Cassez ?
MessagePubliĂ©: 04 DĂ©c 2013 10:53 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Oct 2002 02:00
Messages: 4735
Localisation: 37
Pour ceux qui veulent en savoir un peu plus, le docteur en droit mexicain Luis de la Barreda, Directeur de l'institut d'Ă©tudes sur l'insĂ©curitĂ©, et membre de l'acadĂ©mie des sciences pĂ©nales, vient de publier le livre "Culpable ? Florence Cassez, el juicio del siglo" (Coupable ? Florence Cassez, le procĂšs du siĂšcle) qui analyse le dossier pour constater qu'aucun des Ă©lĂ©ments d'accusation ne tient la route, et que Florence aurait du ĂȘtre acquittĂ©e dĂšs son premier jugement.

Image

Par ailleurs, Florence Cassez va elle-mĂȘme publier un livre, "Rien n'emprisonne la vĂ©ritĂ©" qui sortira le 23 janvier prochain.


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 2012, la fin du cauchemar pour Florence Cassez ?
MessagePubliĂ©: 04 DĂ©c 2013 11:14 

Inscrit le: 26 Oct 2006 00:00
Messages: 12877
Localisation: Andalousie
:wink: :bien: :jap: 8)


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 2012, la fin du cauchemar pour Florence Cassez ?
MessagePubliĂ©: 12 Oct 2015 11:32 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Oct 2002 02:00
Messages: 4735
Localisation: 37
Il va y avoir bientÎt trois ans que Florence Cassez a été libérée de sa prison mexicaine, et "l'affaire" a pratiquement disparu des médias français alors que la jeune femme reconstruit petit à petit une vie normale auprÚs de son mari et sa petite fille.

Néanmoins, cette triste farce, orchestrée par des policiers, politiques et magistrats corrompus n'est pas terminée, puisque Israel Vallarta, ses frÚres et ses neveux sont toujours en prison, sans n'avoir jamais été jugés, sinon par une opinion publique trompée par les médias à la solde du pouvoir, alors que les faits datent de dix ans. L'absence de jugement s'explique par l'absence totale de preuves à charge, les quelques rares preuves matérielles (les enregistrements de la voix des vrais ravisseurs) étant toutes à décharge, la justice, les médias et les politiques rechignant à avouer leurs erreurs, alors que la majorité de la population est persuadée de leur culpabilité.

La journaliste belge Emmanuelle Steels a continuĂ© l'enquĂȘte entamĂ©e avec Florence Cassez en Ă©tudiant le dossier Vallarta, et vient de sortir un livre "El Teatro del engaño" ("Le ThĂ©Ăątre de la tromperie", "A la recherche du Zodiaque, la bande de ravisseurs qui n'a jamais existĂ©") prouvant que la bande du Zodiaque est une invention de la police Ă  des fins de propagande et de vengeance personnelle. EspĂ©rons que ceci aide Ă  libĂ©rer des innocents (ils ne sont malheureusement pas les seules victimes d'une "justice" totalement gangrĂ©nĂ©e par la corruption) et Ă  mettre un point final Ă  cette affaire.

Image


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 2012, la fin du cauchemar pour Florence Cassez ?
MessagePubliĂ©: 15 Avr 2019 19:19 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Oct 2002 02:00
Messages: 4735
Localisation: 37
La version française du livre du mexicain Jorge Volpi "Una novela criminal" vient de sortir sous le titre "Un roman mexicain", et constitue le document le plus Ă©laborĂ© sur l'affaire Cassez. Examinant les liens entre la centaine de protagonistes ayant eu un rĂŽle plus ou moins important dans cette affaire, citant les dĂ©positions des tĂ©moins, des policiers et des accusĂ©s, il reconstitue dans le dĂ©tail une affaire extrĂȘmement complexe ou la vĂ©ritĂ© a Ă©tĂ© sans cesse dĂ©formĂ©e par les autoritĂ©s mexicaines. Cette affaire a pris de l'importance Ă  cause de la nationalitĂ© Ă©trangĂšre de Florence Cassez, mais actuellement des dizaines d'autres mexicains innocents pourrissent anonymement dans les prisons. A noter que 13 ans aprĂšs son arrestation, et 6 ans aprĂšs la lbĂ©ration de F. Cassez, l'autre accusĂ© de l'affaire, Israel Vallarta, n'est toujours pas passĂ© en jugement.

Volpi raconte dans son livre une histoire qui pourrait ĂȘtre drĂŽle si elle ne cachait pas de vraies tragĂ©dies:

On organise un concours entre le FBI, le Mossad et un membre de l'AFI (organisme mexicain d'investigation) pour Ă©tablir quel est le policier le plus efficace du monde.
"On a lùché un lapin dans la ville, annonce l'arbitre aux trois policiers. Celui qui le trouve et le ramÚne le plus rapidement aura fait la démonstration que sa corporation est la meilleure du monde."
Le premier soumis Ă  l'Ă©preuve est l'agent du FBI. Il relĂšve les empreintes du lapin et, deux heures plus tard, revient avec lui. Le public applaudit.
Vient le tour de l'agent du Mossad. Il fait de mĂȘme, renifle, enquĂȘte, attrape le lapin et le ramĂšne au bout d'une heure. Les applaudissements redoublent.
L'agent de l'AFI, lui, s'éloigne sans se presser et revient un quart d'heure plus tard. Ce n'est pas un lapin qu'il amÚne, mais un éléphant, qu'il tient par la trompe. L'animal, couvert de plaies et de blessures, reconnaßt, en versant de chaudes larmes : "je suis un lapin, je suis un lapin, je suis un lapin..."


Image

Résumé :

Le matin du 9 décembre 2005, le journal télévisé le plus populaire du Mexique diffuse les images de l'arrestation de deux dangereux ravisseurs et de la libération de leurs trois victimes. Quelques semaines plus tard, le directeur de la police reconnaßt que l'émission était le produit d'un montage réalisé à la demande des médias.

Cette révélation déclenche ce qu'on appellera l'affaire Cassez-Vallarta, un des procÚs les plus controversés de ces derniÚres années, qui a valu à Florence Cassez sept années de prison et a conduit à l'invention de toutes piÚces de la bande du Zodiaco ainsi qu'à une grave crise politique entre la France et le Mexique.

EntremĂȘlant la rigueur journalistique et le clair-obscur de la fiction, Jorge Volpi raconte ici une histoire vraie qui semble surgir du plus ahurissant des romans policiers dans lequel le chantage, les mises en scĂšne, les faux tĂ©moignages, la corruption et la torture sont autant de mĂ©thodes utilisĂ©es par la police mexicaine pour bĂątir le plus grand montage politique, mĂ©diatique et judiciaire de l'histoire de ce pays. Il retrace aussi la vie et la personnalitĂ© de Florence Cassez et de son compagnon Israel Vallarta, l'intervention de la France et le combat menĂ© par la famille et les avocats de la jeune Française pour dĂ©noncer les innombrables irrĂ©gularitĂ©s de sa dĂ©tention et de son procĂšs.

Avec ce De sang-froid contemporain, roman sans fiction et enquĂȘte aux accents de thriller implacable, Jorge Volpi, laurĂ©at du prix Alfaguara 2018, s'impose comme l'un des Ă©crivains les plus passionnants de la jeune littĂ©rature latino-amĂ©ricaine.


Hors-ligne
 Profil  
 
Afficher les messages publiĂ©s depuis:  Trier par  
 Page 2 sur 2 [ 39 messages ]  Aller Ă  la page PrĂ©cĂ©dent  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’étĂ© ]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas Ă©diter vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de piÚces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers: