Nous sommes actuellement le 16 DĂ©c 2017 22:45

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




 Page 147 sur 147 [ 3665 messages ]  Aller Ă  la page PrĂ©cĂ©dent  1 ... 143, 144, 145, 146, 147
Auteur Message
 Sujet du message: Re: dernier film vu au cinĂ©ma
MessagePubliĂ©: 02 Mars 2017 11:27 

Inscrit le: 12 Mars 2009 01:00
Messages: 8788
Localisation: Paris
Underworld blood wars

Parfaitement dispensable, un nouvel opus convenu aux effets spéciaux baclés (le rendu des lycans est catastrophique).

On ne réhausse pas le niveau avec l'acting fadasse du sans charisme échappé de Divergdaube...

Une série B qui aurait pu et du passer directement par la case DTV..

3/10 pour le vieux vampire



_________________
Clarcky : "plutôt à poil avec plein de rondelles que fringué avec rien à me mettre sous la dent!"
Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: dernier film vu au cinĂ©ma
MessagePubliĂ©: 09 Juil 2017 13:18 

Inscrit le: 12 Mars 2009 01:00
Messages: 8788
Localisation: Paris
TRANSFORMERS THE LAST KNIGHT

Rien que pour la scène d'intro mémorable où Merlin bourré vient tater du baton avec la conserve géante, cet étron mérite son petit billet. Arthur et le black m'ont achevé....

Apparemment, Hopkins a du mal Ă  payer sa maison de retraite...

Effets ok, acting pourri mais la relecture historique made in US est savoureuse.

10/10 Bravo, ils ont détrôné la scène du burrito de Battleship, un exploit pour la légende...



_________________
Clarcky : "plutôt à poil avec plein de rondelles que fringué avec rien à me mettre sous la dent!"
Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: dernier film vu au cinĂ©ma
MessagePubliĂ©: 09 Juil 2017 16:44 

Inscrit le: 20 FĂ©v 2003 01:00
Messages: 1011
10/10 ???? Une blague?

Je mettrai 3/10 pour les effets spéciaux et la bande son, pour le reste scénario illisible, acteurs pas au top, la relecture de l'histoire, c'est du second degré ? Ou ils y ont cru, et alors c'est grave. A acheter en BR pour tester ses enceintes et peut-être sa TV 4K, une partie du film ayant été tourné en IMAX.
(Ce qui en projection en salle se traduit par des variations du format d'image désagréables)


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: dernier film vu au cinĂ©ma
MessagePubliĂ©: 09 Juil 2017 18:27 

Inscrit le: 26 Oct 2006 00:00
Messages: 12102
Localisation: Andalousie
:lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :jap:


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: dernier film vu au cinĂ©ma
MessagePubliĂ©: 26 Juil 2017 08:36 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Oct 2002 02:00
Messages: 3510
Localisation: 37
Vu hier soir, en légère avant-première, le "Valérian" de Besson, dans une salle totalement pleine. Fan absolu de la série, je ne pouvais voir ce film sans faire la comparaison avec la BD, exercice qui n'est pas toujours favorable au film (voir les "Michel Vaillant" et autres "Blueberry").

Le film est autonome et peut être vu sans rien en perdre par quelqu'un ne connaissant pas la BD, et c'est comme ça que j'ai essayé de le noter. Globalement j'ai trouvé qu'il constituait un excellent divertissement, comparable aux autres films de space opéra, les "Star Wars", "Star Trek" (nouvelle série) et autres "Avatar"... Plus léger que "Star Wars", plus imaginatif que "Star Trek", aussi écolo qu'"Avatar", film avec lequel les similitudes sont les plus grandes...

Côté très positif, ce qui m'avait plu dans l'univers de la BD est bien restitué avec des mondes extraterrestres peuplés de créatures étranges dotées de pouvoirs plus ou moins étendus. On retrouve aussi très bien le vaisseau spatial de nos deux héros, si caractéristique. Disons que les effets spéciaux sont très réussis et on en prend plein la vue.

Les héros se meuvent dans un environnement différent de la BD, où ils étaient quasiment autonomes. Ici, ils font partie d'un système militaire dirigé par la Terre, et "obéïssent" à une hiérarchie, ce qui modifie leur mode de fonctionnement. Leur caractère, sans calquer parfaitement la BD dans leur relation, est assez bien rendu et le jeu des deux acteurs tout à fait correct. Disons que la Laureline du film est assez proche de la Laureline de la BD, Valérian un peu moins, mais si on ne connait pas la BD, tout est crédible et on apprécie le parcours des deux jeunes soldats (on ne parle pas d'agents spatio-temporels, et il n'y a pas de voyage dans le temps).

Reste le scénario, qui reprend la trame de "L'Ambassadeur des ombres" en y greffant la destinée tragique d'une planète pourtant pacifique. Pas très complexe et facile à suivre, il souffre un peu d'une partie centrale en forme de course poursuite assez linéaire. C'est aussi là que l'on retrouve quelques séquences marquantes de la BD (l'attaque aux cocons, la méduse, le polymorphe). Et j'ai trouvé que la débauche d'effets spéciaux et d'action quand Valérian récupère le transmutteur, tout en étant spectaculaire au plan du spectacle, était vraiment "too much" au plan de la crédibilité.

Le public semble avoir aussi apprécié le spectacle, attendant une bonne moitié du générique avant de commencer à se lever...

Je n'aime pas trop noter un film à chaud, mais un 8.5/10 me semble justifié.

Image


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: dernier film vu au cinĂ©ma
MessagePubliĂ©: 26 Juil 2017 08:40 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 25 FĂ©v 2004 01:00
Messages: 8242
Localisation: paris
Une critique qui fait plaisir Ă  lire. :bien: :jap: :D


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: dernier film vu au cinĂ©ma
MessagePubliĂ©: 26 Juil 2017 10:28 

Inscrit le: 26 Avr 2003 00:00
Messages: 245
Localisation: près de ROUEN
Merci pour cette critique.


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: dernier film vu au cinĂ©ma
MessagePubliĂ©: 26 Juil 2017 23:13 

Inscrit le: 26 Avr 2003 00:00
Messages: 245
Localisation: près de ROUEN
Je l'ai vu ce soir en 3D.
C'est beau, des belles scènes d'action mais il faut attendre trop longtemps pour que l'histoire devienne vraiment captivante, en connaissant enfin l'intrigue.
Le début, c'est du spectacle mais ça ne pose pas suffisamment les bases de l'histoire.
La deuxième moitié du film est bien. Je ne sais pas si Luc Besson ne devrait pas rallonger un peu le début pour rajouter un peu d'élément de l'histoire aux scènes d'action.


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: dernier film vu au cinĂ©ma
MessagePubliĂ©: 30 Juil 2017 22:51 

Inscrit le: 26 Oct 2006 00:00
Messages: 12102
Localisation: Andalousie
yannickv a Ă©crit:
Une critique qui fait plaisir Ă  lire. :bien: :jap: :D

Je partage tout Ă  fait ... :bien: :jap:


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: dernier film vu au cinĂ©ma
MessagePubliĂ©: 01 AoĂ»t 2017 08:59 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 26 DĂ©c 2007 02:00
Messages: 481
Localisation: Lestrem
Dunkerque

Nolan a l'intelligence de ne pas surenchérir sur le soldat ryan. Cela reste un survival, appuyé par un montage sonore taillé au laser et d'une efficacité redoutable.

La mise en scène grandiose permet de se passer de dialogues inutiles où seul l'espace temps à 3 niveaux de lecture rythme les images.

La volonté de rallier le plus large public est à mon sens la seule faiblesse de ce film à voir impérativement.

9/10


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: dernier film vu au cinĂ©ma
MessagePubliĂ©: 01 AoĂ»t 2017 10:19 

Inscrit le: 26 Oct 2006 00:00
Messages: 12102
Localisation: Andalousie
:bien: :jap:


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: dernier film vu au cinĂ©ma
MessagePubliĂ©: 02 Oct 2017 11:55 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 19 Août 2005 02:00
Messages: 2258
Localisation: thizy
Faute d'amour :

Image

Andreï Zviaguintsev filme les paysages neigeux de Russie comme les cœurs des monstres qu'il dépeint. Tout semble propre et clair mais tellement froid... L'espace d'une ballade, d'un regard ou d'une étreinte peut vivre l'instant fugace ou l'enfant se délivre. Cet instant ou l'innocence émerge de la crasse d'un amour absent. L'analyse fera mal, celle d'une société (pas seulement Russe) perdue et passive, égocentrique jusqu’à dans l'altruisme; coincée entre l'ordre moral, le besoin de paraitre et la dépendance a des sentiments que les personnages ne font plus que fantasmer. La vérité c'est que l'amour ne se défend même plus d’exister, flottant dans l'air comme la rémanence d'un passé lointain. Ne prenant jamais le chemin le plus simple, ne cherchant pas a tirer de larmes ou a émouvoir artificiellement, Zviaguintsev propose une œuvre brute, presque comme un documentaire au cœur de l'intime.

Faute d'amour, antidote a la paranoïa ambiante nous laisse seuls face aux douleurs du passé, le souffle coupé.

L'exercice clinique est aussi cinglant que désespérant. Un très grand film.

Atomic Blonde :

Image

Voila un film qui ne se prend a aucun moment au sérieux et qui assume son délire de bout en bout. Ca ressemble a James Bond ou a Jason Bourne mais avec ce coté "j'me prend trop au serieux" en moins et ce n'est pas forcément plus mal. Parce que le scénario d'Atomic blonde n'est en rien plus con ou abracadabrantesque que ceux des centaines de films d'espionnage l'ayant précédé. Le Juke box permanant qui s'enchaine sans temps mort aurait pu me déconfire mais il est bien choisi et accompagne a merveille l'action se déroulant dans un tempo proche d'une mécanique de haute précision. N'allez pas chercher en voyant Atomic Blonde autre chose que ce qu'il nous propose : De la bonne zik et de l'action non stop impeccablement filmée. Un bon divertissement.


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: dernier film vu au cinĂ©ma
MessagePubliĂ©: 03 Oct 2017 20:27 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 19 Août 2005 02:00
Messages: 2258
Localisation: thizy
Mother !

Image

Que Darren Aronofsky soit ambitieux c'est acté, qu'il fasse preuve d'une vraie vision d'auteur aussi. Ceci dit, etre ambitieux est une chose, mais en venir a vouloir naviguer de la Création a L'Apocalypse en 120 minutes dans un cadre aussi restreint c'était presque suicidaire. Dans l'intention, c'est tout a fait génial, dans la forme c'est inaudible et dans le fond c'est tout de même très chiant. Pour résumer, Il y a la terre, la nature et le créateur (différencier la terre et la nature est déjà une erreur qui plombe le propos de facto) Le créateur est par définition mégalomane, la nature sage et bienveillante et la terre ne fait que subir. Tout ceci est bien évidemment embrumé par une intrigue mystérieuse autour d'un couple qui ne s'aime plus et divers personnages dont je vous laisserais le soin de découvrir vous même l'identité réelle. Supercherie ou chef d’œuvre en trompe l’œil ? Finalement, on en vient a s'en foutre parce qu'Aronofsky reste comme souvent juste dans son délire et il jette le spectateur dans le fossé. Meme le cast. plutôt alléchant est écrasé par l'excès de caricatures d'un scenario éprouvant heureusement contrebalancé par une réalisation impeccable. Mother ne fait qu'enfoncer des portes ouvertes en enfilant les symboles comme des perles et n'accouchera finalement que d'un Milkshake biblique sans intérêt.


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: dernier film vu au cinĂ©ma
MessagePubliĂ©: 20 Oct 2017 16:25 

Inscrit le: 26 Oct 2006 00:00
Messages: 12102
Localisation: Andalousie
:mrgreen: :wink: :lol: :lol: :lol: :lol: :lover:


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: dernier film vu au cinĂ©ma
MessagePubliĂ©: 20 Nov 2017 21:44 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 19 Août 2005 02:00
Messages: 2258
Localisation: thizy
Pour le réconfort :

Image

Probablement le film le plus fauché que j'ai pu voir cette année... Et pourtant, c'est aussi un des meilleurs que ce soit dans l'intention, dans sa sincérité qui n'est objectivement pas contestable ou dans le constat qu'il dresse d'une société française qui ne pense plus rien ni de sa filiation ni de son héritage. Pour le réconfort c'est une succession de monologues et d'engueulades car parler fort est désormais le seul moyen d'exister et de se faire respecter, de débattre, enfin d’être considéré pour autant que ce soit encore possible. Non, il n'y a pas que 2 France mais autant de France que de Français et autant de mépris des uns pour les autres. Vincent Macaigne c'est "l'ouvre boite" de Pandore, celui qui pose les questions dans le cadre et qui laisse la tragédie prendre corps. Le film est a mon sens un petit miracle, mêlant autant la poésie des images (beaucoup de plans absolument merveilleux accouchés de 3 bouts de ficelle) des séquences hilarantes (même si le rire est plus jaune que franc) et une réflexion politique exigeante sur la fragmentation infinie de notre société. Les acteurs eux, sont criants de vérité. D’où venons nous ? Qui sommes nous ? Ou allons nous ? On peut très bien s'en foutre, il nous restera alors ce film comme témoignage de nos propres lâchetés......pour le réconfort.



Hors-ligne
 Profil  
 
Afficher les messages publiĂ©s depuis:  Trier par  
 Page 147 sur 147 [ 3665 messages ]  Aller Ă  la page PrĂ©cĂ©dent  1 ... 143, 144, 145, 146, 147

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas Ă©diter vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers: