Nous sommes actuellement le 18 DĂ©c 2018 18:34

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




 Page 6 sur 7 [ 173 messages ]  Aller Ă  la page PrĂ©cĂ©dent  1 ... 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Top 20 PĂ©plums !
MessagePubliĂ©: 18 AoĂ»t 2014 02:14 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Nov 2003 02:00
Messages: 10343
Localisation: A la croisée des chemins !
Photos trouvées et redimensionnées ! :)
Reste à héberger avant de finaliser (c'est pas le plus court :x ) sur le forum .
Ça avance ! 8)

PS : vu "Pompeï" (3D) ce soir , avec la gosse (acheté ce week-end sur la marché).
Effectivement, si je l'avais vu avant, je l'aurais incorporé à mon classement, quelque part vers la 15ème place sans doute. Mais de toute façon, le vote est clos, et de plus ça ne changeait rien au top 20 :roll: .

Re-PS : finalement, j'ai eu la gnaque d'aller les héberger avant le dodo :twisted: .
Mais lĂ , il est 3 plombes du mat, j'arrĂŞte !!!
Je sais bien que je suis en vacances, mais faut pas trop pousser pépère à l'insomnie.
A+ :wink:


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Top 20 PĂ©plums !
MessagePubliĂ©: 19 AoĂ»t 2014 02:18 

Inscrit le: 26 Oct 2006 00:00
Messages: 12369
Localisation: Andalousie
Et bonne nuit ... :lol:


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Top 20 PĂ©plums !
MessagePubliĂ©: 19 AoĂ»t 2014 09:41 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Oct 2002 02:00
Messages: 4142
Localisation: 37
Probablement un peu tard pour intégrer "Noé" à mon classement, et ça n'aurait pas influé sur le résultat final.

J'en profite néanmoins pour signaler que je l'aurais classé en 13ème position, ce qui aurait décalé la suite et fait passer à la trappe "Le Choc des Titans (2010)".

Image


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Top 20 PĂ©plums !
MessagePubliĂ©: 19 AoĂ»t 2014 09:43 

Inscrit le: 26 Oct 2006 00:00
Messages: 12369
Localisation: Andalousie
Pompeï, Noé, ... on revisite à la dernière minute les amis ? .... :mrgreen:


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Top 20 PĂ©plums !
MessagePubliĂ©: 19 AoĂ»t 2014 10:31 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Oct 2002 02:00
Messages: 4142
Localisation: 37
Bridoli a Ă©crit:
on revisite à la dernière minute les amis ? .... :mrgreen:

Et c'est pas fini. Y'en a encore un ou deux, pas encore tournés, que je risque d'ajouter dans les 5 ans qui viennent...


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Top 20 PĂ©plums !
MessagePubliĂ©: 19 AoĂ»t 2014 10:49 

Inscrit le: 26 Oct 2006 00:00
Messages: 12369
Localisation: Andalousie
:nanana: :evil: :twisted: :mrgreen: :wink: :lol: :lol: :lol: :bien:


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Top 20 PĂ©plums !
MessagePubliĂ©: 19 AoĂ»t 2014 11:28 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Nov 2003 02:00
Messages: 10343
Localisation: A la croisée des chemins !
surfeur51 a Ă©crit:
Probablement un peu tard pour intégrer "Noé" à mon classement, et ça n'aurait pas influé sur le résultat final.

J'en profite néanmoins pour signaler que je l'aurais classé en 13ème position, ce qui aurait décalé la suite et fait passer à la trappe "Le Choc des Titans (2010)".

Image


Effectivement, je ne change plus rien maintenant. Pas plus "Noé" pour toi (ou n'importe qui, rien de personnel 8) :mrgreen: ) que "Pompeï" pour moi !
Ceci dit, des différences d'un point ne changeraient rien pour les dix premiers, mais pourraient faire évoluer les classements d'une place entre la 12ème et la 14ème, ainsi que de la 18ème à la 20ème ( 2 zones "mouchoir de poche") . Par contre, aucun ne sortirait du top 20 8) .
Mais je suis quasi certain que si "Noé" et "Pompeï" étaient sortis en Blu-Ray depuis assez longtemps, beaucoup plus de votants les auraient incorporés dans leur classement, et ces deux films figureraient dans le top 20.
Après, je ne dis pas que cela a forcément valeur de statistique, mais il me semble clair qu'au moins dans notre communauté (tout le monde n'achète pas des myriades de films sur galettes, loin s'en faut), nous voyons nettement plus de métrages dans nos salons qu'en salle de ciné .

La mise en ligne des classement et commentaires est imminente, j'ai tous les éléments en main : me reste que le temps à trouver (au moins 3 à 4 heures en tout je pense). Mais, vu le programme de travaux :shock: :x et occupations :x :roll: qui traînent que je me suis fixé pendant mes vacances, plus les championnats d'Europe de Natation qui succèdent pile-poil à ceux d'Athlétisme :D :x , ça va pas être simple :? !!
Je vais probablement être obligé de faire du fragmentaire avec plusieurs édit pour avancer.
J'espère que vous ne m'en voudrez pas trop :oops: :jap: !


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Top 20 PĂ©plums !
MessagePubliĂ©: 19 AoĂ»t 2014 13:00 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Nov 2003 02:00
Messages: 10343
Localisation: A la croisée des chemins !
Le Peplum est un genre qui a toujours nécessité de grands moyens pour pouvoir mettre à l'écran la magnificence des décors, des costumes et souvent des effets spéciaux. C'est sans doute pourquoi, depuis que le cinéma existe, le nombre de films bibliques ou d'antiquité réalisés n'est pas pléthore comparé aux myriades de métrages financièrement beaucoup plus accessibles, comme les polars, les drames ou la comédie par exemple.
De ce fait - financement oblige -, les productions majeures sont quasi exclusivement Américaines, ou au minimum des co-productions (souvent la Grande-Bretagne) avec les USA.
A l'instar du western, le seul pays a avoir battu en brèche cette hégémonie est l'Italie, par sa remarquable capacité à bidouiller du bis avec des moyens nettement moindres . Ceci dit, dans ce top 20, seuls deux films Italiens (et encore, ce sont des co-productions) parviennent à s'immiscer dans un classement écrasé par les majors Américaines ( plus un "intrus", à découvrir plus loin :wink: ).
Les périodes de réalisation, quant à elles, sont particulièrement caractéristiques des modes et demandes du grand public.
En dehors de quelques rares tentatives pendant la période du muet ( qui ont d'ailleurs été reprises en parlant et technicolor 30 à 40 ans plus tard ), l'âge d'or du genre ne va porter que sur une petite quinzaine d'années, à savoir des années 50 au milieu des années 60. Le film détonateur sera "Samson et Dalila", de Cecil B. De Mille, en 1949, grand succès incitant les majors à lancer les immenses productions qui vont vont donner au Péplum ses lettres de noblesse.
Mais, à l'aube des années 60, un désintérêt progressif du public va stopper l'élan des grands producteurs, les énormes mises de fond nécessaires à ces films n'étant alors plus forcément rentables .
Toujours à part quelques bis Italiens, le péplum va alors connaître une traversée du désert de quasiment 35 ans, tout juste "sauvée" par de très rares et relatifs succès, comme "Le choc des titans" en 1981.
Il a fallu les immenses progrès des effets spéciaux, et donc la réduction des coûts ( même si bien sûr les trucages numériques sont eux-mêmes très chers, mais au moins accessibles aux studios ), pour assister à une grosse renaissance du genre à l'aube des années 2000 grâce au "Gladiator" de Ridley Scott, carton au box-office !
Pour la foule dans le cirque de la course de chars de "Ben-Hur", il avait fallu à William Wyler un vrai décor et des milliers de figurants ! Pour les combats sanglants de "Gladiator", Ridley Scott a pu obtenir un décor et des figurants numériques certainement beaucoup moins chers !
Cette résurgence a du coup relancé l'intérêt des grands studios pour le péplum, ce qui amène 6 des productions récentes (de 2000 à aujourd'hui ) dans ce top 20 - auxquelles se rajouteraient d'ailleurs très probablement "Noé" et "Pompeï" si ces films étaient sortis plus tôt en Blu-Ray et en DVD - alors qu'on n'y trouve que 2 films entre 1965 et 2000 .


1er : GLADIATOR, de Ridley SCOTT (2000). 242 points, 14 citations.


Image

De par la réputation et le vécu des fleurons du genre, "Gladiator" partait en outsider dans ce top.
Seuls 3 votants l'ont d'ailleurs classé premier, contre 6 pour le second. Mais TOUS les votants l'ont cité, et quasiment toujours dans leur tiercé de tête (à l'exception de Reno), alors que le logique favori a été superbement ignoré par Minimyr et Pierrot, qui soit ne l'ont pas aimé, soit ne l'ont pas vu ! Comme l'a souligné Surfeur dans ce topic, avec trop peu de votants, ce fait est irrattrapable pour le concurrent :roll: !
Comme il est dit dans l'intro, Ridley Scott, avec ce film, a remarquablement relancé l'intérêt du public pour un genre qui avait été passablement ignoré au rang des potentiels blockbusters par la machine Hollywoodienne pendant plus de 30 ans. L'opposition Maximus (R. Crowe)-Commode (J. Phoenix) a soulevé un enthousiasme populaire, couronné par un hit au Box-Office et deux Oscars majeurs (meilleur film, et meilleur acteur pour Russel Crowe). Pour les studios, toujours à la recherche de mannes financières, la voie était tracée pour une renaissance du genre.
Le grand spectacle, quand il est bon (Il faut les moyens, financiers et techniques) et bien réalisé (R. Scott est un Grand) fait toujours recette !

2ème : BEN-HUR, de William WYLER (1959). 210 points, 12 citations.

Image

Le grand favori doit donc se contenter ici de la médaille d'argent. Il semble en effet fort probable que si l'on effectuait un sondage à grande échelle sur les péplums, dans une revue de cinéma ou par une émission de télévision, cet immense classique du 7ème art , couvert du nombre record de 11 Oscars, remporterait la palme.
Rôle emblématique de Charlton Heston (et pourtant il y en eut bien d'autres en tête d'affiche), mégastar de l'époque, le personnage de Judah Ben-Hur, au cœur de ce monument cinématographique à la luxuriance inégalée (les studios ont tous reconnu qu'avec les coûts actuels, il ne serait aujourd'hui plus possible de refaire une film de cette envergure de la même façon) restera de toute évidence comme un des plus marquants dans l'imagerie populaire, tous genres, toutes périodes et toutes nations confondues.
Il faut noter que l'histoire avait déjà été portée à l'écran à la période du muet par Fred Niblo, avec Ramon Novarro dans le rôle-titre (Zardi l'a placé dans son top : c'est le seul ! :? ), et durait déjà plus de 3 heures !
Stephen Boyd, bien qu'incarnant le "méchant", trouva également dans le personnage de Messala le rôle de sa vie. Il n'est pas interdit de considérer que la mythique course de chars soit l'un des plus grands morceaux de bravoure ( pour moi LE plus grand, j'avoue ! ) de toute l'Histoire du Cinéma !

3ème : Les Dix commandements, de Cecil B.DeMille (1956). 178 points, 13 citations.

Image

Si "Ben-Hur", ..... et donc aujourd'hui "Gladiator", s'imposent comme les références du péplum au sens large, "Les dix commandements" a été et reste probablement aujourd'hui LE film Grand Spectacle au Panthéon du sous-genre "Biblique" (même s'il s'agit ici de l'ancien Testament) !
Je me souviens qu'à chaque re-sortie ( il a été réalisé l'année de ma naissance), on voyait apparaître sur l'affiche la mention "LE MONUMENT DU CINEMA".
Certes, de nos jours, et il faut bien l'avouer avec raison, les "djeuns" ne manqueront pas de trouver cette fresque particulièrement emphatique, et l'image au comble du kitch, ce dont par ailleurs ne souffre pas "Ben-Hur" alors que les deux métrages n'ont que 3 ans d'écart. La longue barbe blanche en coton (genre Père-Noël) de Charlton Heston à la fin fait plus pouffer qu'autre chose, mais la magnificence des décors, le lyrisme du film (même si l'on est totalement athée comme moi), et la présence animale de Yul Brynner en Pharaon Ramsès emportent largement le morceau.
Une excellente distribution complétée par Sir Cédric Hardwicke (Séthi), Edward G. Robinson (Dathan), Anne Baxter (Néfertari), Yvonne De Carlo (Sephora), John Carradine (Aaron) et , cerise sur le gâteau, cette gueule admirée des fans de séries B de fantastique et d'horreur, le grand Vincent Price en maître d'œuvre Baka.
Cecil BdeMille en avait déjà réalisé une version muette en 1923, mais insatisfait de ce que la technique lui permettait à l'époque, n'a eu de cesse d'en faire lui-même le remake avec des moyens nettement plus conséquents plus de 30 ans après. Bien que les effets spéciaux puissent sembler de nos jours plutôt vieillots (surtout l'ouverture de la mer rouge, photo ci-dessus), ils étaient alors très novateurs.
Le personnage de Moïse, libérateur du peuple juif, est bien évidemment l'autre rôle emblématique de Charlton Heston, qui restera donc comme l'archétype du héros de Péplums.

4ème : SPARTACUS de Stanley KUBRICK, (1960). 163 points, 11 citations.

Image

Ce film, ô combien réussi pour les amateurs du genre, est sans doute le dernier de facture classique réalisé par le maître Kubrick. Par la suite, tant avec "Orange mécanique", "2001....", "Barry Lyndon" et les autres, il ne cessera de chercher à se distinguer des autres metteurs en scènes, à l'instar d'un Fellini, en imposant sa "patte" pour en faire des films autant identifiables à sa personnalité qu'inimitables (On a pu lire dans la presse spécialisée qu'il cherchait dans chaque genre à réaliser le film "définitif" :?: qui écraserait la concurrence !!! Démarche et volonté pour le moins bizarre !)
L'Historique révolte des gladiateurs contre Rome est ici magnifiée par une mise en scène grandiose (que permet justement le péplum) à laquelle Kirk Douglas prête son indiscutable charisme.
A signaler là-aussi un casting hors-norme que composent Sir Lawrence Olivier, Jean Simmons,Tony Curtis, Charles Laughton et Peter Ustinov, sans compter le Woody Stroode du "Sergent Noir" (honteusement inédit en DVD :evil:) qui, pour la petite histoire, interprétait d'ailleurs deux rôles différents dans "Les dix commandements" : le Roi d'Ethiopie, et un domestique de la mère adoptive de Moïse ).
Epoque de réalisation oblige, le film est bien sûr beaucoup plus édulcoré que la série télé éponyme de 2010 : "Spartacus, le sang des gladiateurs", laquelle fût même interdite aux USA aux moins de 17 ans (de fait, il est historiquement connu que les gladiateurs circulaient dans le sang ........ :? :oops: :mrgreen: ).
Le film a été longtemps amputé de quelques scènes que la commission de censure de l'époque jugeait à caractère implicitement homosexuel (dont la scène du bain avec Lawrence Olivier et Tony Curtis). Heureusement, le bon sens a fini par l'emporter (quoique 40 ans plus tard :twisted: ), et les dernières éditions vidéo proposent enfin le montage intégral.

5ème : 300 de Zack Snyder (2006). 142 points, 11 citations.

Image

Ce film est adapté d'une BD de Frank Miller. Pour obtenir un "look" proche du livre, Snyder a utilisé les mêmes procédés graphiques (à base d'incrustations) dont a bénéficié "Sin City" ....... également adapté d'une BD de Frank Miller !!
Il donne, comme nous en a informé Surfeur dans ces colonnes, une interprétation de la Bataille des Thermopyles, dans la guerre que Sparte mena contre l'invasion des Perses.
Le film a reçu des critiques très controversées, mais s'est avéré être un immense carton au Box-Office international, avec plus de 550 millions de $ de recettes ! Du coup, les studios ont vite mis en œuvre une suite - business oblige - qui vient de sortir en DVD-BluRay : "300, naissance d'un Empire" !
Son aspect spectaculaire lui confère ici une cinquième place qui pourrait :?: sembler flatteuse au regard de classiques ayant depuis longtemps fait leurs preuves, et qui est peut-être dûe au contexte récent de son exploitation en vidéo. Le temps montrera si cette aura se confirme dans le genre du péplum, ce qui en soi est tout à fait possible.
Au demeurant, malgré les critiques qu'a subi le métrage, l'histoire est prenante et le spectacle au rendez-vous !

6ème : JASON ET LES ARGONAUTES de Don CHAFFEY (1963). 133 points, 11 citations.

Image

A part les cinéphiles purs et durs, il est probable que bien peu de personnes pourraient dire spontanément qui est le metteur en scène de ce film. Par contre, beaucoup (voire même en le créditant comme réalisateur :P ) citeraient de mémoire le nom du spécialiste des effets spéciaux : l'immense Ray Harryhausen.
Depuis "Monsieur Joe" en 1949 jusqu'au "Choc des titans" en 1981, chacune de ses participations (dont 3 "Sinbad", "Un million d'années avant JC", etc .....) dans pourtant seulement une petite quinzaine de films a émerveillé des millions d'amateurs d'aventures fantastiques.
Bien sûr, l'apparition des trucages numériques (avec l'étape décisive de "Jurassic Park") a scellé la mort de la dynamation (le procédé de R. Harryhausen), mais si bon nombre de jeunes n'ayant pas vécu la transition ne manqueraient pas de considérer les effets spéciaux du grand Ray comme des images passablement ringardes, ceux qui l'ont vécu conserveront une pensée nostalgique envers ce magicien de l'image (disparu l'année dernière :( ) qui les aura tant fait rêver pendant leur enfance.
A ce titre, "Jason et les argonautes" restera sans aucun doute son film le plus marquant et le plus emblématique !

7ème : CLEOPATRE, de Joseph MANKIEWICZ. 123 points, 12 citations.

Image

"Cléopâtre" a bien failli être un film maudit. Commencé par Rouben Mamoulian, il a été repris et achevé, plus de 2 ans après la date initialement prévue, par Joseph Mankiewicz, constamment interrompu par des problèmes de scénario (réécrit presque chaque nuit par Mankiewicz en personne) et surtout plusieurs fois reporté par suite de gros problèmes de santé de la star Elizabeth Taylor, de plus fort capricieuse - doux euphémisme :lol: - pendant ses jours de tournage. En fait, celle-ci ne se voyait pas du tout en reine d'Egypte, et pour ne pas avoir le rôle, demanda à la FOX le cachet exorbitant pour l'époque d'un million de dollars ........................ que la FOX accepta !
Tournage déplacé (d'Italie en Angleterre, avec conditions climatiques déplorables ! L'histoire dit que les jeux Olympiques de Rome, en 1960, auraient perturbés le tournage du Péplum .), scénario inadapté à refaire sans cesse, budget ..... pharaonique :mrgreen: ( 2 millions $ prévus, plus de 35 à l'arrivée, ce qui donnerait presque 300 millions $ aujourd'hui ), nombreuses interruptions et changement d'acteurs et de décors, plans à re-tourner, plus la romance naissante entre Liz Taylor et Richard Burton ( tous deux bien sûr mariés de leurs côtés :roll: ) avec une presse assassine, n'ont pas arrêté d'émailler le tournage .
Qu'en est-il aujourd'hui avec toutes ces années de recul ? Il reste la perception bizarre d'un grand péplum, certes majestueux, mais donnant une impression d'inachevé (le montage final faisait presque 6 heures, et la production a considérablement coupé pour l'exploitation commerciale, ...... sans doute trop malgré une durée avoisinant les 4 heures), avec le sentiment confus que le film ne tient pas tout à fait la comparaison avec ceux joutant dans la même catégorie, comme "Ben-Hur" ou "Les dix commandements" .
Et pourtant, quand on évoque la carrière de la superstar qu'a été Elizabeth Taylor, c'est immanquablement (et ce n'est pas le moindre paradoxe pour un rôle dont elle ne voulait pas :lol:) à "Cléopâtre" que le bon peuple va penser en premier !

8ème : QUO VADIS de Mervin LE ROY (1951). 101 points , 9 citations.

Image

Premier "grand" péplum réalisé après "Samson et Dalila", le film relate le massacre des chrétiens sous le règne de l'empereur fou et mégalomane Néron (interprété par Peter Ustinov), celui qui fit brûler Rome pour la reconstruire à son image :shock: !
L'histoire est adaptée du Roman d'un auteur Polonais, Henryk Sienkewicz, qui avait reçu pour cet ouvrage le prix Nobel de littérature en 1905. On peut le considérer comme le péplum "Biblique" le plus réussi après "Les dix commandements", au moins du point de vue populaire et Grand spectacle !
Le réalisateur Polonais Jerzy Kawalerowicz, depuis longtemps insatisfait de la version Hollywoodienne, a réalisé en 2001 sa propre vision du Roman de son compatriote, mais ce film, en dehors de la Pologne, est loin d'avoir eu la carrière internationale de celui de Mervin Le Roy, handicapé par une nationalité qui, il faut bien l'avouer, n'attire pas les foules, et des acteurs quasi inconnus du grand public en dehors de leurs frontières.
La version Américaine de 1951 a décroché l'Oscar du meilleur film et 2 autres pour les acteurs Leo Genn et Peter Ustinov , les rôles principaux étant tenus par Robert Taylor et Deborah Kerr.
Je me rappelle avoir lu que R. Taylor avait montré un fort mécontentement :twisted: de ne pas avoir obtenu l'Oscar du meilleur acteur quand celui du second rôle avait été attribué conjointement à L. Genn et P. Ustinov ! Pourtant, force est de reconnaître que R. Taylor, au delà d'un charisme certes évident, était quand même loin d'être un comédien de très grande valeur :roll: ( De plus, quelques années plus tard, il sera l'un des pires délateurs hollywoodien :evil: dans la sulfureuse chasse aux sorcières que lancera le sénateur Mac-Carthy au summum de la Guerre Froide ).

9ème :LE CHOC DES TITANS de Desmond DAVIS (1981). 100 points, 9 citations.

Image

En pleine - et longue - période creuse de créations de péplums, cette 1ère version du "Choc des titans" (il y a eu un remake récent, en 2010, réalisé par Louis Leterrier, avec Sam Worthington - "Avatar" - reprenant le rôle de Persée) a remporté un succès très honorable en salle face à la pourtant lourde concurrence que représentait l'exploitation simultanée du blockbuster de Steven Spielberg "Les aventuriers de l'Arche perdue" .
Le péplum semblait être tombé en désuétude depuis plus de 15 ans, et les producteurs furent même heureusement surpris de la rentabilité du métrage (3 fois la mise), d'autant que les trucages de Ray Harryhausen (son dernier film) commençaient à paraître dépassés par rapport à l'évolution des techniques. La MGM y croyait d'ailleurs tellement peu qu'elle avait recruté un simple "faiseur" pour le réaliser et aucune tête d'affiche pour les premiers rôles. Seuls 2 ou 3 noms en seconds rôles ( Sir Lawrence Olivier, Ursula Andress et Maggie Smith en Dieux Grecs) étaient là pour "vendre" le film, et, en fait, certainement plus pour "cachetonner" que par réelle conviction :roll: ! Mais qui se souvient aujourd'hui de Harry Hamlin (Persée) et Judi Bowker (Andromède) ?
Et pourtant, la sauce a bien pris, sans doute grâce aux nostalgiques de "Jason ...." et autres "Sinbad", une dernière fois grâce à la "magie" du génie de la dynamation. Mais ce ne fut pas pour autant un énorme Hit, en tout cas insuffisant pour relancer les majors dans la production immédiate d'autre péplums plus ambitieux.
Nonobstant, cette version, malgré - ou peut-être bien à cause 8) - des effets spéciaux passéïstes, est visiblement encore aujourd'hui plus appréciée que le remake aux trucages plus aboutis de 2010.

10ème : LE COLOSSE DE RHODES de Sergio LEONE (1961). 86 points, 8 citations.

Image

Comme je l'ai précisé au début de ce top, j'ai vu ce film il y a tellement longtemps que c'est comme si je ne l'avais pas vu :? ! Mes souvenirs en sont trop vagues pour que je puisse en parler quant à un jugement personnel. Il est pourtant sur mes étagères mais encore sous cello ......... comme des centaines d'autres :roll: ! Manque de temps, hélas :x !
Ceci dit, point n'est besoin de le connaître réellement pour savoir qu'après une participation comme co-réalisateur (avec Mario Bonnard) pour "Les derniers jours de Pompeï" (1959), ce Colosse est la toute première mise en scène en solo du futur grand maître du Western "spaghetti", Sergio Leone en personne !
Il tâtera encore un fois du péplum, à nouveau en tant que co-réalisateur, en assistant Robert Aldrich pour "Sodome et Gomorrhe" (avec Stewart Granger) un an plus tard, avant de devenir le très Grand Leone avec la série des Dollars et des "Il était une fois ..." !
"Le colosse de Rhodes" est un des deux seuls péplums Italiens de ce top, quoique co-produit avec La France et l'Espagne . Pas de superstar à l'affiche, mais quelques noms connus comme Léa Massari (Le souffle au cœur, de Louis Malle), Georges Marchal ( Le Philippe Le Bel des Rois maudits, 10 ans plus tard) et Rory Calhoun ("Rivière sans retour").
C'est sans aucun doute le péplum Italien le plus renommé, même s'il pourrait sembler faire pâle figure face aux poids lourds Américains.
8 d'entre vous le font entrer de justesse dans le top ten :bien: !

11ème : TROIE de Wolfgang PETERSEN (2004). 79 points, 9 citations.

Image

Un des 6 péplums récents de ce classement . L'Histoire de la guerre de Troie, et de son mythique cheval, est sans doute celle qui fait apparaître le plus de noms illustres de la mythologie Grecque : Achille, Ulysse, Ajax, Hélène, Pâris, Ménélas, Agamemnon, Hector ....., tous personnages rendus "immortels" par Homère dans "L'Iliade" (dont est - très librement - adapté ce film) et "L'Odyssée" ( centré sur Ulysse et son retour à son royaume d'Ithaque).
"Troie" est sans conteste un très bon spectacle, mais je persiste à penser (je l'ai déjà dit lors du Top Brad Pitt) que Wolfgang Petersen (qui a sans doute réalisé son chef d'œuvre avec "Le Bateau") n'était probablement pas le metteur en scène idéal pour ce film, qu'un Ridley Scott - de plus aguerri au Péplum avec "Gladiator" - aurait à mon sens beaucoup plus sublimé.
Pour autant, et en l'état, le métrage est suffisamment prenant pour rester accrocheur pendant plus de 3 heures (director's cut) et Brad Pitt incarne un Achille fort respectable, entouré d'une pléïade de premiers plans : Orlando Bloom, Eric Bana, Diane Krüger, Julie Christie, Sean Bean, et Peter O'Toole dans son probable dernier bon film (le reste de sa filmo, avant sa mort l'année dernière, n'étant hélas pas spécialement destiné à passer à la postérité :? ).
On peut remarquer que quelle que soit l'époque où les péplums de série A sont réalisés, les castings sont quasiment toujours hors norme en comparaison des autres genres cinématographiques, qui ne s'appuient souvent que sur 2 ou 3 têtes d'affiche. Il faut dire que comme ces productions sont quand même relativement rares, les "stars" se battent souvent (Liz Taylor était une exception :lol: ) pour décrocher un rôle inhabituel qui marquera leur carrière !

12ème : BARABBAS de Richard FLEISCHER (1961). 61 points, 8 citations.

Image

Autant, dans la logique des choses, beaucoup de grands péplums évoquent ou racontent la vie du Christ, autant celui-ci est, tout aussi logiquement ( l'importance "Historique" du personnage est nettement moindre :roll: ), la seule production majeure (il y eut quelques bis Italiens sur le sujet) à s'intéresser d'aussi près au brigand qui fut grâcié par le peuple devant Ponce Pilate en lieu et place du Messie !
S'il peut y avoir sur certains films des erreurs de casting, Anthony Quinn semblait totalement fait pour ce rôle, et s'en empare de façon particulièrement poignante. L'homme qui n'a pas compris le choix de la foule, et en subit le poids écrasant, n'est plus le même à la fin de l'histoire ! Une rédemption .......... ou un miracle "divin" ?? :?: :P :mrgreen: !!
Le film, qui est une co-production Italo-Américaine (fait paradoxalement très rare pour les deux pays spécialistes du péplum :o ), a été initié par le Démiurge Dino De Laurentiis . Ceci explique la présence au casting de Silvana Mangano et Vittorio Gassman en lieu et place de stars US, aux côtés d'Ernest Borgnine, Jack Palance et Arthur Kennedy. Belle palette !! :bien:
Des scènes coupées lors de l'exploitation en salle ont été rajoutées pour l'exploitation vidéo, ce qui explique la présence de scènes en VOST au cœur de la VF sur le DVD.
A signaler que R. Fleischer (surtout connu pour "Les Vikings" :bien: ! Rajoutons pour la petite histoire que son père, Dave Fleischer, était le réalisateur des premiers dessins animés "Popeye" et "Betty Boop", qui concurrençaient à l'époque les premiers Disney en noir et blanc), a repoussé le tournage de la crucifixion pour profiter d'une véritable éclipse lors de la scène, afin d'en faire - sans frais de trucages :wink: - la manifestation de la colère de Dieu pendant l'agonie du Christ !
3ème film "Biblique" de ce top 20, ce métrage - selon moi quand même en retrait par rapport aux "Dix commandements" et à "Quo Vadis" - reste malgré tout un péplum majeur, quoique plutôt méconnu du grand public :? (j'ai testé auprès de mes proches :lol: ) !

13ème : JULES CESAR de Joseph Mankiewicz (1953). 59 points, 6 citations.

Image

Le seul péplum en noir et blanc de ce top 20 ! Et j'avoue humblement que j'ignore si c'est une volonté de Mankiewicz ou si c'est une limitation de budget :? .
C'est un des deux metteurs en scène à avoir deux films dans ce classement ( l'autre métrage étant donc "Cléopâtre" ).
Ceci dit, pour Mankiewicz, avant d'être par le contexte Historique forcément un péplum, c'était surtout l'adaptation cinématographique d'une pièce de William Shakespeare .
Auréolé lui aussi d'un casting de feu ( Marlon Brando, James Mason, Louis Calhern dans le rôle-titre, Deborah Kerr, Greer Garson et Sir John Gielgud ) , le film installe et décortique la progression dramatique qui va amener le Sénat à assassiner le tout premier et le plus illustre Empereur romain, Jules César !
L'interprétation est de premier ordre ( le contraire eut été étonnant avec une telle distribution ) et la mise en scène au cordeau.
Il faut souligner que, même sans tenir compte du Noir et Blanc, le décorum n'est pas aussi fastueux que dans un "Ben-Hur" ou un "Cléopâtre", mais le sujet du film ne s'y prête pas. Mankiewicz n'a visiblement pas cherché à en faire un Grand Spectacle, mais à surtout respecter l'esprit et la trame de la dramaturgie Shakespearienne, et la mission est remplie haut-la-main !
Ceci dit, on peut quand même se demander pourquoi l'auteur de la pièce semble avoir fait de Brutus un simple ami de César, alors que l'Histoire affirme que celui-ci était le fils adoptif de l'Empereur !
" Toi aussi, mon fils ? " lui aurait-il "historiquement" dit (en latin bien sûr : "Tu quoque, mi fili ? :roll: ) lors du dernier coup de poignard, le coup de grâce porté par Brutus (photo ci-dessus) ! Pourtant, un assassinat perpétré par un fils, même adoptif, semblerait avoir un impact dramaturgique bien plus intense que celui commis par un ami, du moins me semble t-il !
Mystère !!!

14ème : AGORA d'Alejandro AMENABAR (2009). 59 points aussi, mais 5 citations.

Image

Je suis encore plus gêné pour parler de ce film que pour "Le colosse de Rhodes". Non seulement, je ne l'ai jamais vu, mais de plus, j'ignorais totalement ce que c'était avant de le voir apparaître dans vos classements :? :oops: !! Je l'ai acheté depuis, mais sans avoir eu le temps de le visionner .
C'est non seulement le plus récent de ce top (2009), mais c'est aussi le seul qui ne soit ni Américain ni Italien : il est Espagnol. Le jeu de " l'intrus " en quelque sorte :mrgreen: !
Renseignements pris (bien obligé :? ), il semble que ce soit un péplum plutôt "philosophique" :?: , multi récompensé par les Goyas (les Oscars ou Césars Ibériques), et présenté hors-compétition au festival de Cannes 2009, ce qui ne sera probablement pas une découverte pour les 5 votants qui l'ont incorporé à leur classement . Peut-être pour les autres ....... :lol:
Je ne porterai donc aucun jugement sur ce film. Si quelqu'un d'autre veut s'en charger plus loin dans ce topic, ce sera avec grand plaisir que je lirai sa prose ! :jap:

15ème : ALEXANDRE d'Oliver STONE (2004). 58 points, 6 citations.

Image

Ce film a connu 3 montages différents : un premier de 3H15 pour le début de son exploitation en salle. Mais ce fut un échec au Box-Office ! Mécontent, O. Stone décida de refaire le découpage et enleva des scènes pour en rajouter d'autres : il arriva ainsi à un "director's cut" légèrement plus court de 8 minutes, mais encore supérieur à 3 heures.
Apparemment satisfaite de la fréquentation avec ce remontage (2005), la Warner autorisa O. Stone à en effectuer une 3ème mouture nettement plus longue ( 3H35 ) pour une exploitation DVD titrée "Alexandre revisited", celle qui est actuellement proposée dans le commerce .
Personnellement, j'avoue m'y être plutôt ennuyé :? , au point d'avoir sporadiquement somnolé à divers passage du film :? :twisted: , ce qui explique sans problème qu'il ne soit pas dans mon propre top.
Maintenant, peut-être étais-je fatigué :?: , et je dois admettre que des roupillons intermittents ne sont pas la meilleure façon d'appréhender un film, encore moins d'une telle durée.
Je lui donnerai certainement une seconde chance, mais je doute fort qu'il vienne titiller dans mon Pinacle personnel les monuments du genre ! Pourtant, j'aime beaucoup la filmo d'Oliver Stone ( surtout "Platoon", "JFK" et "NĂ© un 4 juillet"), et Colin Farrell ( :jap: Surfeur) tient bien son personnage.
J'avoue que je ne sais pas pourquoi : pour moi, l'alchimie n'a pas pris ! C'est Surfeur qui l'a le mieux classé (6ème) : peut-être pourrait-il prendre le clavier pour le défendre ?

16ème : CALIGULA de Tinto BRASS (1979). 55 points, 6 citations.

Image

Un des deux seuls péplums - avec "Le choc des titans" - de la période des vaches maigres (1965-2000) a figurer dans ce top . Si l'on considère que "Barabbas", malgré la participation de L'Italie, est de facture et de type de réalisation nettement plus Américaine, "Caligula", co-production Italo-Britannique respire nettement plus la "patte" Italienne qu'Anglaise .
Parce que Tinto Brass, le metteur en scène, était "étiqueté" comme auteur érotique, surtout pour le film "Salon Kitty" (1975), Bob Guccione, le patron du magazine "Penthouse" (concurrent de "PlayBoy") lui proposa la réalisation de "son" Caligula, qu'il voulait rendre particulièrement cru, à l'image de la réputation des Orgies Romaines de l'Antiquité .
Brass accepta et mis en chantier le péplum le plus ....... "bordélique" ( au sens propre et au sens figuré :mrgreen: ) jamais réalisé à ce jour, et même depuis :lol: !
Malgré ce contexte bien défini au départ, il réussit à enrôler au casting Malcolm McDowell, Peter O'Toole, Helen Mirren et Sir John Gielgud : rien que çà :shock: :bien: !! Et l'interprétation est effectivement excellente, surtout McDowell en Empereur Caligula fou à lier, et O'Toole en Empereur Tibère machiavélique à souhait .
J'étais étudiant quand le film est sorti, et je me souviens qu'il avait déchaîné les passions dans les médias, passant du chef d'œuvre génial pour les uns au nanar apocalyptique pour les autres :lol: !
En tout cas, il ne laissait personne indifférent :twisted: !
Au vu du résultat, il n'est pas sûr que des acteurs classiques comme P. O'Toole et le très Shakespearien J. Gielgud se soient sentis satisfaits d'avoir signé pour ce film :? .
Mais tous ont été catastrophés de voir ce que Guccione, producteur et propriétaire des droits, en a fait ensuite ! En effet, malgré le refus total de Tinto Brass, il a fait tourner des scènes pornographiques supplémentaires (avec les modèles de son magazine), sans bien évidemment aucun des comédiens d'origine, et les a incorporés au montage final pour ressortir une "version longue" plus que hard :shock: :shock: !
Sir John Gielgud a même précisé qu'il avait fallu atteindre son âge vénérable pour participer pour la première fois de sa vie à un film pornographique :lol: !
Brass a complètement désavoué ce tripatouillage, et sans aller jusqu'à faire signer ce film d'un anonyme Alan Smithee, a réussi à faire ôter son nom du générique en tant que réalisateur.
On voyait seulement apparaître les termes " Prises de vues de Tinto Brass" :shock: :shock: :?:
Avec les années, les passions sont bien sûr retombées, mais demeure l'impression d'un métrage particulièrement foutraque, qui continue cependant à avoir ses adeptes (vous êtes 3 à l'avoir très bien placé dans vos classements).
Alors, Madame Bridoli, et Messieurs Montana et Flo : version soft, ou version hard ??? :mrgreen:

17ème : LES GLADIATEURS de Delmer DAVES (1954). 52 points, 6 citations.

Image

Ce film est la suite indispensable, un an plus tard, de "La Tunique" (1953 donc), d'Henry Koster , qui raconte, à travers le destin de l'esclave et gladiateur Demétrius ( Victor Mature ), le sort historique ( :?: :? ) de l'étoffe qu'aurait porté le Christ le jour de sa crucifixion.
Le premier des deux métrages ne figure pas - de peu (21ème) - dans ce top 20, mais, sans doute parce qu'il est plus spectaculaire, ce second volet, mis en scène par un autre metteur en scène, Delmer Daves ( plus connu en tant que réalisateur de westerns, tels "La flèche brisée" ou "3H10 pour Yuma" ) accède à la 17ème place du classement. "La tunique" est plus renommé pour avoir été le tout premier film en cinémascope de toute l'histoire du cinéma.
La production place l'histoire sous le règne de Caligula (comme on se retrouve :lol: ), alors qu'historiquement, c'est sous celui de son prédécesseur Tibère que le Christ a été crucifié .
Bien sûr, quoique les Empereurs soient les mêmes que dans le film de Tinto Brass, ces deux films des années 50 n'ont strictement rien à voir avec le "péplum" de Bob Guccione :lol: .
Epoque (fifties) et production US obligent, le spectacle est typiquement Hollywoodien, axé, à l'instar du "Quo Vadis" qui avait précédé "Les Gladiateurs" 3 ans plus tôt, sur la persécution des Chrétiens par Rome, et les sacrifices dans les jeux du Cirque !
Auprès de V. Mature, en tête d'affiche du casting, on trouve Richard Burton en tribun Marcellus, Jean Simmons (il faut toujours une femme séduisante dans les premiers rôles 8) ), et le charismatique Michael Rennie ( "Le jour où la Terre s'arrêta") dans le rôle de l'apôtre Pierre.
L'âge d'or du péplum, qui n'avait pas encore connu ses plus grandes réalisations, était déjà bien en place !

18ème : SAMSON ET DALILA, de Cecil BdeMille (1949). 50 points, 6 citations.

Image

Le film qui allait donc lancer la grande mode du péplum pour les majors Hollywoodiennes n'arrive ici qu'en 18ème position ! Sur 20, ça fait "petit", mais n'oublions pas qu'il y a 58 métrages cités sur les 14 votes : ça rend déjà mieux !
Cecil B. De Mille est donc l'autre Metteur en scène, avec Mankiewicz, à placer deux films dans ce classement (l'autre étant bien sûr "Les dix commandements").
Ceci dit, reconnaissons que ce Samson est assez loin d'avoir l'envergure des "Dix commandements" ou de "Ben-Hur". Le film souffre de beaucoup d'imperfections, dont un évident manque de lyrisme, et de raccords très approximatifs, le plus flagrant étant le combat de Samson contre le lion, dans lequel il est visible comme le nez au milieu de la figure que ce n'est pas V. Mature qui combat contre le fauve. On s'en serait certes douté :mrgreen: , mais le montage et l'angle des prises de vues auraient quand même dû être moins "explicites" sur ce subterfuge :twisted: !
Hedy Lamarr (une des plus grandes "courtisanes" d'Hollywood : elle l'a elle-même avoué sur le tard ! Que ne faut-il pas faire - ou plutôt que fallait-il faire :lol: :mrgreen: - pour une "faible femme" à La Mecque du Cinéma pour réussir à avoir des premiers rôles .......... :roll: ) partage l'affiche avec V. Mature dans cette production qui ne vient de sortir en DVD-BluRay que récemment, bien après les ténors du genre, dans une copie superbement restaurée en 4K ! Techniquement, ça valait le coup d'attendre :bien: .
Pas de Christ dans cette histoire, qui se situe dans un contexte de domination des juifs par les Philistins (ennemis déclarés de l'Egypte), occupant le territoire actuel d'Israël. Mais ça reste un film "Biblique" !

19ème : LA PASSION DU CHRIST de Mel GIBSON (2004). 43 points, 4 citations.

Image

Autant le film de Scorcese "La dernière tentation du Christ" (1988) fut très sévèrement critiqué par l'Eglise elle-même (et par les intégristes Chrétiens) pour son anti-dogmatisme, autant ces dernières heures de la vie du Messie et sa résurrection ne subirent pas les foudres des Catholiques, du moins quant à la vérité Historique (pour peu qu'il y en ait vraiment une dans l'absolu !! :?: , mais c'est un autre débat ! ) .
Par contre, beaucoup se déchaînèrent contre une soi-disant interprétation antisémite :?: de Mel Gibson, et surtout contre une représentation sans concession de la violence à l'image. Mais Gibson voulait ne surtout pas édulcorer ce qu'a dû être le calvaire et l'agonie du Christ le jour de sa crucifixion. Il se fera encore l'apôtre de la violence deux ans plus tard dans un autre film totalement différent - celui-ci historiquement très controversé - "Apocalypto", mais rien à voir avec le péplum !
La vision présentée ici s'avère donc très éloignée de ce que le cinéma montrait lors de la période Hollywoodienne des années 50-60, alors beaucoup plus "grand public" et aseptisée pour ne pas choquer les spectateurs. Jim Caviezel ( "La ligne rouge" ) prête ici ses traits au Messie de façon fort convaincante, auprès de la sublime Monica Bellucci en Marie-Madeleine.
A noter que, également selon la volonté de M. Gibson, le film a été tourné intégralement dans les langues parlées à l'époque, l'Araméen, l'Hébreu et le Latin, et n'a été doublé nulle part au monde. Il n'est donc possible de le voir qu'en VOST. Ce fut un gigantesque carton au Box-Office , avec plus de 600 millions de $ à l'international, prolongé par un très gros score de vente en DVD.
Ce qu'il est convenu d'appeler un "must" !!

20ème : LA TERRE DES PHARAONS d'Howard HAWKS (1955). 42 points, 7 citations.

Image

Retour au classicisme et au "look" Hollywoodien pour une époque beaucoup plus ancienne, et donc non "Christique" par la force des choses. C'est même, de tous les films de ce top 20, celui qui se passe le plus loin de nous puisqu'il conte l'histoire de la création de la plus grande pyramide Egyptienne, celle du Pharaon Khéops, 2600 ans avant J.C.
C'est aujourd'hui la seule qui reste des mythiques 7 merveilles du monde, sur le plateau de Gizeh, près Du Caire (que j'ai eu le plaisir de visiter :D en 1994, excusez la parenthèse :? ).
Le personnage de Khéops est tenu par Jack Hawkins, que l'on retrouve également dans "Ben-Hur" avec le rôle du Consul Quintus Arius qui, après que celui-ci lui ait sauvé la vie, va affranchir l'esclave Judah Ben-Hur, en faire son fils adoptif, et surtout en refaire un homme libre, lui permettant ainsi de se venger de Messala.
La distribution de "La Terre des Pharaons" n'est pas spécialement prestigieuse. En dehors de J. Hawkins, que l'on ne peut déjà pas vraiment considérer comme une tête d'affiche, le seul visage véritablement connu est celui de Joan Collins, qui a plutôt fait une carrière en demi-teinte (malgré un nombre respectable de films, mais très majoritairement peu connus) souvent en tant que remplaçante d'Elizabeth Taylor quand la mégastar refusait un rôle ( C'était un peu le même type de femme, et donc les premiers rôles sur le créneau n'étaient pas pour elle, un peu comme Jayne Mansfield face à Marylin Monroe ).
Collins avait d'ailleurs été contactée pour le rôle de "Cléopâtre" quand Liz Taylor faisait tout pour ne pas l'obtenir ............ avant d'accepter le million de dollars de la Fox :lol: !
Elle n'a réellement atteint la célébrité que sur le tard avec le carton télé de la série "Dynastie" et la saga des Carrington (Les sagas familiales de riches "salopards" étaient à la mode depuis "Dallas").
Au final, on peut considérer " La Terre des Pharaons " comme une honnête série B au rang des péplums, qui fait quand même passer un bon moment, mais sans toutefois pouvoir postuler à la postérité du genre.


La suite du classement, sans images ni commentaires :
- 21ème : LA TUNIQUE , 41 points, 8 citations.
- 22ème : LE ROI DES ROIS , 36 points, 3 citations.
- 23ème : SALOMON ET LA REINE DE SABA , 32 points, 4 citations.
- 24ème : LES TITANS , 30 points, 2 citations.
- 25ème : L'EVANGILE SELON SAINT-MATTHIEU , 28 points, 2 citations.
- 26ème : PHARAON , 27 points, 2 citations.
- 27ème : LA BATAILLE DES THERMOPYLES , 26 points, 2 citations.
- 28èmes ex-aequo : ULYSSE, et POMPEÏ , 25 points, 4 citations.
- 30ème : HERCULE CONTRE LES VAMPIRES, 25 points, 2 citations.
- 31ème : LES DERNIERS JOURS DE POMPEÏ , 24 points, 4 citations.
- 32ème : MACISTE EN ENFER , 22 points, 2 citations.
- 33ème : ASTERIX, MISSION CLEOPÂTRE , 19 points, 2 citations.
- 34èmes ex-aequo : ROMULUS ET REMUS, LE ROI ARTHUR, et LA CHUTE DE L'EMPIRE ROMAIN
------------------------17 points, 1 citation.
- 37èmes ex-aequo : JESUS DE NAZARETH, et LE GEANT DE METROPOLIS
-------------------------16 points, 1 citation.
- 39ème : CENTURION , 15 points, 3 citations.
- 40èmes ex-aequo : MASADA, et HERCULE A LA CONQUETE DE L'ATLANTIDE
-------------------------13 points, 1 citation.
- 42èmes ex-aequo : LA DERNIERE TENTATION DU CHRIST, et LES TRAVAUX D'HERCULE
-------------------------11 points, 2 citations.
- 44ème : MACISTE CONTRE LE FANTOME , 11 points, 1 citation.
- 45ème : PRINCE OF PERSIA , 10 points, 1 citation.
- 46ème : LA TERREUR DES KHIRGIZ , 8 points, 1 citation.
- 47èmes ex-aequo : LES IMMORTELS , et TITUS, 7 points, 2 citations.
- 49ème : LE CHOC DES TITANS (version 2010) , 6 points, 2 citations.
- 50èmes ex-aequo : BEN-HUR (version muette), 300 NAISSANCE D'UN EMPIRE, et HERCULE ET LA REINE DE LYDIE
-------------------------4 points, 1 citation.
- 53èmes ex-aequo : LA PLUS GRANDE HISTOIRE JAMAIS CONTEE , et 2 HEURES MOINS LE QUART AVANT JESUS-CHRIST
-------------------------3 points, 1 citation.
- 55èmes ex-aequo : JUDITH DE BETHULIE , LE ROI DAVID , et LA COLERE DES TITANS , 2 points, 1 citation.
- 58ème : BARBARIANS , 1 point, 1 citation.

Voilà, c'est fini. S'il reste encore des genres non explorés (et sans compter les tops acteurs), je reprendrai certainement le flambeau, mais là je breake, car je compte consacrer le maximum de temps restant sur mes vacances ( les deux semaines à venir ) à plein de choses à faire chez moi.
Merci pour votre participation et pour votre patience, et ne m'en veuillez pas trop si certains de mes commentaires (obligatoirement subjectifs et influencés par mes goûts personnels :roll: ) ont pu vous paraître parfois disproportionnés, ou en décalage avec vos propres perceptions.
:jap: :wink:


Dernière édition par Barbe-Noire le 06 Sep 2015 02:03, édité 10 fois au total.

Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Top 20 PĂ©plums !
MessagePubliĂ©: 20 AoĂ»t 2014 08:22 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Mars 2003 01:00
Messages: 3390
Ce top ne m'attirait pas spécialement mais je tiens te féliciter pour le recensement que tu as effectué et les très bons commentaires qui étayent le classement.
Bravo, c'est du super boulot. :bien:


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Top 20 PĂ©plums !
MessagePubliĂ©: 20 AoĂ»t 2014 08:48 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Oct 2002 02:00
Messages: 4142
Localisation: 37
Excellente première partie de synthèse (je ne doute pas que la suite sera aussi bonne. A travers tes propos, on sent l'amoureux du cinéma, et le passionné.

Sur le classement, je me demande comment "Jason et les Argonautes" peut passer avant "Cléopâtre", chose qui me semble bien plus choquante que "Gladiator" devant "Ben-Hur". Mais, encore une fois, avec peu de votants, chaque vote individuel a un poids très fort.


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Top 20 PĂ©plums !
MessagePubliĂ©: 20 AoĂ»t 2014 09:49 

Inscrit le: 17 Sep 2009 00:00
Messages: 2506
Localisation: clermont ferrand
surfeur51 a Ă©crit:
Excellente première partie de synthèse (je ne doute pas que la suite sera aussi bonne. A travers tes propos, on sent l'amoureux du cinéma, et le passionné.

Sur le classement, je me demande comment "Jason et les Argonautes" peut passer avant "Cléopâtre", chose qui me semble bien plus choquante que "Gladiator" devant "Ben-Hur". Mais, encore une fois, avec peu de votants, chaque vote individuel a un poids très fort.



Parceque Cleopatre a été vu par moins de personnes que Jason, et qu'en plus ce dernier était à une époque un peu lointaine diffusé régulièrement à la télé contrairement à cleopatre ? (je me rappelle l'avoir vu plusieurs fois à la télé étant enfant, alors que cléopatre....euh ben jamais :p).


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Top 20 PĂ©plums !
MessagePubliĂ©: 20 AoĂ»t 2014 09:55 

Inscrit le: 24 Nov 2004 01:00
Messages: 352
Excellent travail Barbe Noire !


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Top 20 PĂ©plums !
MessagePubliĂ©: 20 AoĂ»t 2014 13:24 

Inscrit le: 26 Oct 2006 00:00
Messages: 12369
Localisation: Andalousie
:bien: :bien: :bien: :bien:
nicofeel a Ă©crit:
Ce top ne m'attirait pas spécialement mais je tiens te féliciter pour le recensement que tu as effectué et les très bons commentaires qui étayent le classement.
Bravo, c'est du super boulot. :bien:


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Top 20 PĂ©plums !
MessagePubliĂ©: 20 AoĂ»t 2014 14:56 

Inscrit le: 16 Oct 2008 00:00
Messages: 730
Moi je trouve choquant (bien que le terme me paraisse très exagéré) que Gladiator soit devant Jason & les Argonautes. Comme quoi effectivement , tout est question de point de vue.
Bravo pour ce beau début de synthèse Jean 8)


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Top 20 PĂ©plums !
MessagePubliĂ©: 20 AoĂ»t 2014 15:27 

Inscrit le: 29 Août 2005 02:00
Messages: 1675
Localisation: Mouans Sartoux
Barbe-Noire a Ă©crit:
Il faut noter que l'histoire avait déjà été portée à l'écran à la période du muet par Fred Niblo, avec Ramon Novarro dans le rôle-titre (Zardi l'a placé dans son top : c'est le seul ! :? ), et durait déjà plus de 3 heures ! ..... Il n'est pas interdit de considérer que la mythique course de chars soit l'un des plus grands morceaux de bravoure ( pour moi LE plus grand, j'avoue ! ) de toute l'Histoire du Cinéma !

Si on se limite à la course de chars, pour ma part, je trouve que la version de Fred Niblo est au moins égale à celle de William Wyler. Si mes souvenirs sont bons il avait utilisé plus de 50 caméras dont certaines placées au ras du sol avec des décors dantesques. Pour ceux qui n'ont pas vu cette version, on peut la trouver dans ce très beau coffret :
Image

Certes Ramon Novarro n'a pas le charisme de Charlton Heston et le film étant muet, le jeu des acteurs parait parfois trop théâtral, mais il contient de vrais morceaux de bravoures comme la bataille navale avec des galères, la course de chars et des mouvements de foule impressionnants.


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Top 20 PĂ©plums !
MessagePubliĂ©: 20 AoĂ»t 2014 23:44 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Nov 2003 02:00
Messages: 10343
Localisation: A la croisée des chemins !
Mon chez Zardi, je dois te faire un aveu (mais tu t'en doutes probablement ) :? !
Quoique possédant ce remarquable coffret .............. je n'ai pas vu la version muette de Fred Niblo :oops: !!! En fait, je ne crois pas avoir vu plus de 9 ou 10 muets :? :roll: depuis que je m'intéresse au cinéma ( et ça fait un bail .......... ) ! Du moins en longs métrages ( parce que les petites "histoires sans paroles", j'en ai vu pas mal .................. et je suis loin de me rappeler de toutes ) !
Par exemple, je n'ai jamais vu le "Napoléon" d'Abel Gance, le "Naissance d'une nation" de D.W. Griffith, le "Metropolis" de F. Lang, ni "L'aurore" de F. W. Murnau !!! :oops: (liste non exhaustive, ô combien :roll: ) !
Eh oui ........................ :twisted: :roll:


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Top 20 PĂ©plums !
MessagePubliĂ©: 21 AoĂ»t 2014 07:03 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Oct 2002 02:00
Messages: 4142
Localisation: 37
Concernant "Alexandre":
Barbe-Noire a Ă©crit:
...C'est Surfeur qui l'a le mieux classé (6ème) : peut-être pourrait-il prendre le clavier pour le défendre ?

Il existe un très beau DVD à la loupe, réalisé par Ninnin4, auquel je souscris presque (*) entièrement. Je ne vais donc pas le paraphraser, mais pour ceux qui veulent en savoir plus :
http://www.dvdpascher.net/dvd/dvdloupe.php?id=8259

(*) le meilleur rôle d'Angelina Jolie, c'est "Maléfique", mais Ninnin4 ne pouvait pas le savoir quand il a écrit sa loupe. :wink:
(**) pour Barbe-Noire, il s'agit de Colin Farrell, et non Colin Firth qui joue Alexandre.


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Top 20 PĂ©plums !
MessagePubliĂ©: 21 AoĂ»t 2014 07:57 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Oct 2002 02:00
Messages: 4142
Localisation: 37
edit (doublon)


Dernière édition par surfeur51 le 21 Août 2014 09:37, édité 1 fois au total.

Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Top 20 PĂ©plums !
MessagePubliĂ©: 21 AoĂ»t 2014 09:37 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Oct 2002 02:00
Messages: 4142
Localisation: 37
Concernant "Agora"

Barbe-Noire a Ă©crit:
Je ne porterai donc aucun jugement sur ce film. Si quelqu'un d'autre veut s'en charger plus loin dans ce topic, ce sera avec grand plaisir que je lirai sa prose !


Réalisé par Alejandro Amenábar, "Agora" est inspiré de la vie réelle d'Hypathie d'Alexandrie, philosophe qui mourut lapidée par les chrétiens parce qu'elle professait que la Terre tournait autour du Soleil. Le film illustre l'opposition science-religion, et dénonce l'intégrisme religieux qui pousse les plus fanatiques à éliminer ceux qui n'ont pas les mêmes croyances. Cet intégrisme jalonne l'histoire du monde, depuis les chrétiens massacrés dans les arênes, les guerres de religion, et aujourd'hui le moyen-orient. A ce titre, le film est courageux (il n'aurait pu être réalisé à Hollywood, quand on voit le sort infligé par les américains à "La Croisée des Mondes", pourtant 100 fois plus soft dans son anticléricalisme...), mais son intérêt pour le spectateur ne s'arrête pas là, la reconstitution de l'Alexandrie du 4ème siècle étant somptueuse, et le film bénéficiant de plusieurs scènes d'action qui entrecoupent les scènes de dialogue. Le casting est excellent, dominé par Rachel Weitz et la réalisation atteint la quasi perfection.

Image Image
Image Image
Image Image
Image Image


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Top 20 PĂ©plums !
MessagePubliĂ©: 21 AoĂ»t 2014 11:15 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Nov 2003 02:00
Messages: 10343
Localisation: A la croisée des chemins !
surfeur51 a Ă©crit:
Concernant "Alexandre":
Barbe-Noire a Ă©crit:
...C'est Surfeur qui l'a le mieux classé (6ème) : peut-être pourrait-il prendre le clavier pour le défendre ?

Il existe un très beau DVD à la loupe, réalisé par Ninnin4, auquel je souscris presque (*) entièrement. Je ne vais donc pas le paraphraser, mais pour ceux qui veulent en savoir plus :
http://www.dvdpascher.net/dvd/dvdloupe.php?id=8259

(*) le meilleur rôle d'Angelina Jolie, c'est "Maléfique", mais Ninnin4 ne pouvait pas le savoir quand il a écrit sa loupe. :wink:
(**) pour Barbe-Noire, il s'agit de Colin Farrell, et non Colin Firth qui joue Alexandre.


Bien sûr, que c'est Colin Farrell ! C'est une évidence pour mon cerveau éveillé ce jeudi à 11 H du matin ! C'est toi qui m'apprends ce lapsus d'autant moins excusable qu'il est sur la photo que j'ai trouvée et choisie pour illustrer le commentaire. :lol:
L'explication tient, j'imagine, au fait qu'il était déjà nettement plus de 3 H cette nuit quand j'ai rédigé le commentaire en question, et que je commençais sérieusement à dodeliner de la tête.
J'ai voulu pousser avec encore un film en plus après "Agora", pour avancer, mais j'étais très limite niveau conscience.
Désolé pour l'erreur :oops: , je vais corriger 8) !!!

PS : Merci beaucoup pour ta critique et les photos sur "AGORA" !
Au vu de tes infos, je me demande vraiment comment j'ai pu passer totalement à côté de ce film lors de sa sortie en salle :shock: :shock: :shock: ! Pas pour le fait que je ne sois pas allé le voir en 2009 (je ne vais plus beaucoup au cinéma depuis le décès de mon épouse :( ), mais surtout que j'ai littéralement et simplement ignoré son existence !
Vu mon immense intérêt pour le Péplum, c'est absolument hallucinant !
N'ayant plus trop le temps de lire "Première" (j'ai eu jusqu'à 7 ou 8 numéros de retard qui attendaient :x ), je ne l'achète plus depuis longtemps, et il m'arrive donc de ne prendre connaissance des sorties que plusieurs mois après leur exclusivité, le plus souvent grâce aux critiques dans "Les Années Laser", mais aussi beaucoup par le bouche à oreille, et les échos à la télé ou dans la presse ( plus les affiches dans les rues et autres lieux publics ).
Mais là, rien, absolument rien :twisted: ! Du coup, quand je voyais le titre apparaître dans 50 pages promo sur Amazon ou la FNAC, je zappais systématiquement comme s'il s'agissait d'un naveton égaré au milieu des autres titres !
Outre le plaisir de m'occuper du top Péplums, il m'aura fait connaître ce film que je glisserai prochainement dans mon lecteur avec grand plaisir.
Par ailleurs, je vais tâcher de boucler la synthèse ce soir. Il reste 5 films à chroniquer, et la liste complète des autres, du 21ème au dernier. Ça devrait le faire 8) !

Edit : merci aussi pour le lien sur la loupe de Ninnin .
Cette critique me prouve que mes moments de somnolence ont dû être plus long que je ne pensais, car je ne me souviens pas du tout de la scène des éléphants en infra-rouge :shock: !!!
De toute évidence, une nouvelle vision (bien reposé :mrgreen: ) s'impose :twisted: !
Avec "Agora", "Alexandre" et "Le colosse de Rhodes", sans compter la suite de "300" (acheté au marché samedi dernier) et bientôt l'achat de "Noé", je vais pas mal "péplumiser" dans les semaines et mois à venir ( "Pompéï", c'est fait ! :lol: ).


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Top 20 PĂ©plums !
MessagePubliĂ©: 22 AoĂ»t 2014 02:41 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Nov 2003 02:00
Messages: 10343
Localisation: A la croisée des chemins !
Bon, synthèse terminée ! :? :D :wink:
Merci Ă  ceux qui auront le courage de tout lire :roll: !!!
Reste la suite du classement ................. mais pas aujourd'hui.
A+ :wink:


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Top 20 PĂ©plums !
MessagePubliĂ©: 22 AoĂ»t 2014 08:51 

Inscrit le: 16 Oct 2008 00:00
Messages: 730
C'est surtout la faire qui nécessite du courage.
La lire , c'est que du plaisir! 8)


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Top 20 PĂ©plums !
MessagePubliĂ©: 22 AoĂ»t 2014 09:18 

Inscrit le: 16 Oct 2008 00:00
Messages: 730
Barbe-Noire a Ă©crit:
le "Metropolis" de F. Lang, ni "L'aurore" de F. W. Murnau !!!


Ceux-lĂ  , il faut les voir avant de mourir hein! :lol:
J'imagine que dans les 9-10 que tu as vus il y a les Chaplin... :wink:
De mémoire je rajouterais dans les " à voir" en plus des autres titres de Lang et Murnau

-"Le cuirassé Potemkine" de Eisenstein
-"Fantomas" et "Les vampires" de Feuillade
- "La passion de Jeanne d'Arc" de Dreyer

Et quelques autres que j'oublie à l'heure qu'il est car je suis dans le gaz après une nuit de taf :P
Ceci dit en y réfléchissant , je n'en ai pas vu des masses moi non plus.
Allez , au pieu! :P


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Top 20 PĂ©plums !
MessagePubliĂ©: 22 AoĂ»t 2014 10:20 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Oct 2002 02:00
Messages: 4142
Localisation: 37
reno11 a Ă©crit:
De mémoire je rajouterais dans les " à voir" en plus des autres titres de Lang et Murnau

-"Le cuirassé Potemkine" de Eisenstein
-"Fantomas" et "Les vampires" de Feuillade
- "La passion de Jeanne d'Arc" de Dreyer

Ces films sont intéressants à titre historique, histoire de constater ce qu'était le cinéma à l'époque, un peu comme quand on visite un château médiéval ou des ruines romaines. Par contre, du point de vue divertissement et intérêt.... :( :? ( Je parle pour moi, et je comprends que l'on ait un avis différent).


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Top 20 PĂ©plums !
MessagePubliĂ©: 22 AoĂ»t 2014 12:08 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Nov 2003 02:00
Messages: 10343
Localisation: A la croisée des chemins !
reno11 a Ă©crit:
Barbe-Noire a Ă©crit:
le "Metropolis" de F. Lang, ni "L'aurore" de F. W. Murnau !!!


Ceux-lĂ  , il faut les voir avant de mourir hein! :lol:
J'imagine que dans les 9-10 que tu as vus il y a les Chaplin... :wink:
De mémoire je rajouterais dans les " à voir" en plus des autres titres de Lang et Murnau

-"Le cuirassé Potemkine" de Eisenstein
-"Fantomas" et "Les vampires" de Feuillade
- "La passion de Jeanne d'Arc" de Dreyer

Et quelques autres que j'oublie à l'heure qu'il est car je suis dans le gaz après une nuit de taf :P
Ceci dit en y réfléchissant , je n'en ai pas vu des masses moi non plus.
Allez , au pieu! :P


"Fantomas" et "Les vampires", non :? ! Et je ne les ai pas en DVD.
"Potemkine" et "Jeanne d'Arc", oui. Le Eisenstein, je l'ai (un MK2), mais pas le Dreyer, que j'ai du voir, il y a longtemps, au ciné-club ou au cinema de minuit, sur la 2 ou la 3.
J'ai vu effectivement du Chaplin ( Les temps modernes - sonore, mais pas parlant -, Les lumières de la ville, Le kid), du Keaton (Le mecano de la General, La croisiere du Navigator), Le "Mabuse" de Lang, le "Nosferatu" de Murnau, les deux précités (Potemkine et Jeanne d'Arc) ................ et je n'en trouve pas d'autres pour l'instant, comme çà à l'arrache.
Donc, je n'ai pas "La ruée vers l'or" par exemple ! Un scandale, n'est-ce pas ?
J'ai un coffret de 3 films de D.W. Griffith ........... et pas vu un seul :? !!
Et même si ce ne sont pas des longs, j'ai aussi le coffret "Méliès" ................. encore cellophané :roll: !
Jamais vu non plus "L'Ă©troit mousquetaire" :wink: ......... ni aucun Max Linder d'ailleurs !
Tu vois, y'a encore du boulot :x !! Surtout que si je glisse toujours avec plaisir un DVD ou un Blu-Ray ....."normal" dans mon lecteur, je dois admettre qu'il faut que je me force pour lancer un film muet ! (MĂŞme "The artist" :roll: ..... :mrgreen: ).


Hors-ligne
 Profil  
 
Afficher les messages publiĂ©s depuis:  Trier par  
 Page 6 sur 7 [ 173 messages ]  Aller Ă  la page PrĂ©cĂ©dent  1 ... 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas Ă©diter vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers: